Bien comprendre le fonctionnement du crowdlending

Pour financer une entreprise, genre PME, il fallait recourir auparavant aux banques et aux organismes spécialisés ou encore, il fallait chercher des partenaires.
Le système financier s’est développé entretemps, d’autres formes d’emprunt alternatives sont nées.

Un prêt destiné aux entrepreneurs

Une entreprise de petite ou de moyenne envergure peut recourir au crowdlending. Ce type de prêt nous vient des Etats Unis. Il est adopté par des nombreux promoteurs français. Le mot anglais « crowd » signifie foule. C’est un ensemble d’investisseurs particuliers, qui emprunte de l’argent à une entreprise.
Le crowdlending est un recours efficace pour obtenir des liquidités afin de renflouer les caisses de l’entreprise ou pour se procurer des matériels et autre équipements à acheter de manière urgente. Il est souvent utilisé pour disposer d’un budget de fonctionnement pour une PME à ses débuts. C’est le cas des starts up.

Le fonctionnement du crowdlending

Le mécanisme part du principe du crowdfunding. Il permet aux particuliers de demander de l’argent pour un financer n’importe quel projet. Cela peut être par exemple une demande de prêt personnel sans justificatif. Toute demande se fait uniquement par l’Internet soit à travers les réseaux sociaux habituels soit à travers des sites spécialisés. Le crowdlending fonctionne de la même façon sauf le projet est lié à l’entreprise. Le demandeur est une entreprise. Le projet est évalué par la plate forme électronique intermédiaire, agréée par l’Etat. Elle veille à ce que le demandeur dispose d’une bonne capacité d’endettement. Elle lance une levée de fonds à travers ses réseaux. Les internautes investisseurs, intéressés par le projet décident de leur contribution à la levée de fonds lancée par la plateforme électronique intermédiaire qui gèrent les fonds reçus.

La plateforme est en charge de remettre les fonds au demandeur. Elle redistribue par la suite les produits générés des intérêts et les mensualités. Les formalités sont établies suivant les dispositions bancaires habituelles : montant, durée, mensualités à rembourser, taux, divers frais.

Les avantages de l’entreprise emprunteur

Pour l’entreprise emprunteur, l’accès est simple et sans grandes formalités. Elle peut obtenir un crédit sans fournir trop de pièces justificatives comme c’est le cas auprès des banques.
Quelques plateformes spécialisées donnent la possibilité aux entreprises de fixer elles-mêmes le taux du crédit qu’elles demandent.
Une entreprise peut obtenir jusqu’à 1,5millions d’euros sans trop de formalités.

Une opportunité pour les internautes

Les entreprises ont le choix entre une trentaine de plateformes électroniques. Pour bien choisir, il est bon de procéder à des comparaisons d’offres en allant sur les simulateurs de ces plateformes spécialisées. L’autre aspect important, dans ce financement collaboratif, est l’opportunité donnée à des particuliers de placer leur épargne qu’ils investissent dans le capital de jeunes entreprises. L’investissement va de 20 euros à 1000 euros par internaute. Le rendement moyen est entre 4% et 9% en fonction de la qualité du projet et du taux d’emprunt.