Peut-on tout acheter en faisant un emprunt ?

» L’ argent est le nerf de la guerre  » , selon un célèbre dicton. Et aujourd’hui plus que jamais, la parole populaire reste vraie. Mises en relief et accentuées par la crise, les difficultés financières des ménages comme des entreprises les amènent à revenir perpétuellement vers le crédit. La question est de savoir si aujourd’hui tout achat, quel qu’ il soit, peut s’ effectuer à crédit ?

 

La position des établissements bancaires, qui a eu tendance à durcir les conditions d’ octroi auparavant en vigueur, est variable selon le type de projet et selon les garanties octroyées par le ou les demandeurs. Mais malgré cela, il existe bien souvent une solution de financement à votre projet. Il est cependant primordial de prendre le temps nécessaire à l’ étude des offres existantes sur le marché ; ce afin de ne pas payer plus que nécessaire le risque que les banques encourent en octroyant à tout un chacun le prêt de liquidités. Le prix du risque équivaut en pratique au taux d’ intérêt.
Et avant de se lancer dans l’ étude des diverses propositions pouvant émaner des différents acteurs du secteur, il y a quelques questions essentielles sur lesquelles on ne peut faire l’ impasse. Sont à définir, en premier lieu, l’ objet et le montant du financement souhaité. En effet, si le crédit a pour objet l’ achat d’ un bien précis, il est dit affecté. C’est le cas du prêt automobile classique. Et en lieu et place de véhicules terrestres, ce prêt affecté peut tout à fait être adapté à l’ achat d’ un bateau. Les prêts affectés n’ ont pas de montant limité légalement, parce que le bien acquis avec les fonds empruntés sert de garantie éventuelle en cas de défaillance de l’ emprunteur.

 

Évidemment, il existe également des prêts dits personnels, et ici, nul besoin de justifier de l’ usage des fonds empruntés. Il peut d’ ailleurs s’ agir de remettre à niveau temporairement une trésorerie défaillante, sans qu’ aucun bien ne soit acquis.
Simplement, présentant moins de garanties qu’ un prêt affecté, son montant est limité à 21 500 €.
Ensuite, se posera inéluctablement la question de la durée d’ étalement de vos remboursements, et celle de votre situation financière personnelle, corollaire direct de votre taux d’ endettement.

Évidemment, plus votre crédit s’ étale dans le temps, plus cher il vous coûtera. N’ oubliez jamais en premier lieu de vérifier vos capacités de remboursement.