Prêt santé pour soins

Le Crédit municipal de Paris a lancé début janvier un « prêt santé », disponible sans aucune condition de ressources. Il devrait permettre aux plus démunis de ne plus renoncer à certains soins.

En ces temps de crise, ce prêt santé permet aux moins aisés de se soigner. Il s’élève à un montant maximum de 3.000 euros, et il est remboursable entre 3 et 6 mois, sur un taux fixe de 2,95%. Le Crédit municipal de Paris, aussi connu sous le surnom « Ma Tante » a lancé ce prêt par l’intermédiaire de sa banque (CMP – Banque). Cette dernière, spécialisée dans le prêt sur gage, permet habituellement de déposer un objet contre un prêt qui représente 50 à 70% de sa valeur.

Ce nouveau prêt permettra de financer des gestes médicaux imprévus, comme un remplacement de lunettes, ou une pose de prothèse dentaire, qui entraînent souvent des dépassements d’honoraires. Il pourrait être accordé très rapidement, dans un délai de 48 heures une fois que le dossier d’un client a été étudié.

Ce prêt tombe à pic pour plus d’un quart des Français, (27%), qui ont déjà repoussé une dépense de santé pour des raisons financières, selon une étude de la société Dafsa. Ils renonceraient avant tout à des soins dentaires, des lunettes ou une consultation chez un spécialiste. Un tiers de ceux qui négligent ces soins disposent d’un revenu mensuel de moins de 1.500 euros.